Social

Photo: Eric Roset

Le travail social joue un rôle essentiel pour la société. Mais il n’est souvent pas reconnu à sa juste valeur. Il est même remis en question, sous l’effet de l’idéologie du chacun pour soi et des politiques de restriction des dépenses publiques.

Ce ne sont pas les syndicats qui le disent, encore moins un groupe radical de gauche : « les collectivités publiques [tendent] désormais à acheter des prestations plutôt qu’à soutenir les entités qui les délivrent. » (Artias, mai 2017)

Alors voilà, ça y est. Le travail social, l’insertion, la réintégration, l’accompagnement et le soutien sont en vente… Mesdames, Messieurs, faites donc votre choix parmi les offres, les actions, les prestations groupées, le « all inclusive » et le « low cost » ! Profitez ! Le social est en promo cette semaine ! Avec votre carte de fidélité, 11 prestations pour le prix de 10 !

Le personnel n’a pourtant pas fait d’économies (lui !) sur l’énergie déployée en mobilisations depuis l’automne 2015, pour alerter sur les risques des politiques d’austérité dans un secteur où la précarité, la souffrance et les situations d’urgence sont omniprésentes.

11 jours de grève, plus de 10'000 personnes dans la rue, conférences de presse et communiqués, Manifeste du Social, vente de pâtisseries, actions syndicales et dénonciations ont fait reculer le Conseil d’Etat mais la guerre contre les politiques d’austérité est loin, mais alors très loin d’être terminée.

Le Syndicat des services publics est votre porte-voix. Il vous informe, vous soutient et vous accompagne en cas de doute ou de difficulté. Présent dans les institutions et services, dans le secteur social de droit privé ou de droit public, il est expert en droit du travail et en assurances sociales. Mais ces outils ne prennent leur sens que dans leur utilisation, pour vous et par vous !

Un groupe de militants du social se retrouve le premier lundi de chaque mois pour réfléchir et construire des projets pour défendre et améliorer les conditions de travail et, par conséquent, défendre la qualité des prestations.

Parce qu’ensemble, nous sommes toujours plus forts, rejoignez-nous !

Q. Stauffer – 022 741 50 80 – Enable JavaScript to view protected content.

  • AGOEER - Association genevoise des organismes d'éducation, d'enseignement et de réinsertion

    Des conditions de travail réglées par une Convention Collective de Travail (CCT) qui implique les mécanismes salariaux de la fonction publique, c'est la garantie d'une reconnaissance métier et de la mobilité professionnelle!

    plus

  • EPI - Etablissements publics pour l'intégration

    Pour un service public qui fait sens – dans le respect des travailleuses et travailleurs qui se consacrent aux usagers-ères!

    plus

  • FASe - Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle

    L'animation socio-culturelle, le travail social hors murs, les ludothécaires, toutes ces forces si importantes dans la prévention et la cohésion sociale... A nous de les défendre!

    plus

  • GIAP - Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire

    L'accueil parascolaire explose en quantité et en qualité... et le personnel pâtit!

    plus

  • Hospice Général

    Faire toujours plus avec moins? Le personnel a réussi à faire entendre partiellement les limites!

    plus

  • Petite enfance

    Pour une vraie politique publique de la petite enfance!

    plus

  • SPMi et SPAd

    Sous-effectifs, situations de détresse gravissimes à prendre en charge, explosion des incapacités de travail... La spirale infernale!

    plus

  • Théâtre Saint-Gervais

  • Coronavirus demandes du personnel du social adressées au Conseil d'Etat

    Les syndicats SSP et SIT demandent des mesures immédiates pour protéger le personnel du secteur social et maintenir à flot le système social. Le secteur social est un dispositif essentiel dans le soutien aux personnes vulnérables et dans la lutte contre la précarisation d’une grande partie de la population. Dans le cadre de la pandémie, certaines institutions sont appelées à rester ouvertes 24h/24, lorsqu’elles gèrent par exemple des foyers, et le personnel est donc appelé à y travailler avec parfois une forte augmentation de la charge de travail, comme dans les foyers pour enfants où ceux-ci ne peuvent plus aller à l’école. Dans ces lieux, il n’est pas possible non plus de respecter la distance de 2 mètres prescrite par l’OFSP, et le temps de présence proche peut dépasser très largement 15 minutes. Dès lors, on se trouve dans des situations où des mesures de protection doivent pouvoir être prises.

    plus