Lettre ouverte au personnel

Seule la lutte paie. L'exemple de ces derniers mois en est une nouvelle illustration.

Valdemar Verissimo

Chez nos collègues vaudois-es, la colère gronde. Leur Conseil d’Etat refuse d’indexer pleinement les salaires. Il se contente de servir au personnel une indexation de 1.4%, face à une inflation estimée a minima à 3% (4% depuis 2020).

A Genève, nous sommes (un peu) mieux lotis : une indexation de 2.44% vient d’entrer en vigueur, comme en témoignent les fiches de paie qui vous sont parvenues. Alors, généreux le Conseil d’Etat genevois? Pas pour un sous. Car c’est la lutte menée durant l'automne 2022 par le personnel et ses syndicats qui a permis d’arracher cette indexation. Rappelons que notre employeur avait décidé initialement d’une indexation encore plus pingre: 1.35%! Il a donc fallu se mobiliser, faire grève et manifester pour le contraindre à négocier, tout en faisant pression sur le Grand Conseil.

Outre l’indexation, c’est aussi l’annuité 2023 qu’il a fallu arracher. Le Conseil d’Etat, comme à son habitude depuis plusieurs années, avait tout simplement décidé de la supprimer. Alors que la majorité du Cartel intersyndical avait négocié un versement de l’annuité 2023 conditionné à des comptes bénéficiaires, le Syndicat des services publics (SSP), minoritaire, a maintenu une position ferme: le versement de l’annuité est un droit garanti par la loi. Qu’elle puisse faire l’objet de négociations, d'autant plus dans un contexte inflationniste, n’est plus acceptable pour le SSP.

Avec une indexation à 2.44% et le versement de l'annuité 2023, on peut se réjouir que les salaires – et on pense particulièrement aux plus bas d’entre eux – permettront en partie de faire face à la hausse du coût de la vie. C’est le rôle joué par le personnel mobilisé et ses syndicats qui a permis cette victoire décisive.

438 nouveaux postes ont été budgétés pour 2023: un soulagement pour les services publics et la population – bien que ce nombre reste insuffisant face aux besoins. La pression syndicale exercée sur le Grand Conseil a joué un rôle certain. Rappelons que l'année précédente, aucun poste n'avait été voté au budget.

Bravo à tout le personnel mobilisé!


Downloads
27.01.2023 Lettre ouverte au personnel PDF (1,4 MB)