Une mobilisation massive qui en appelle d’autres !

Photo SSP

de: Communiqué SSP Genève

Le Syndicat des services publics (SSP) région Genève salue l’excellente mobilisation du personnel lors de ce premier mouvement de débrayage aujourd’hui 15 octobre 2020 contre les coupes salariales. Plusieurs milliers de personne ont débrayé entre 15h et 17h. Plus de 6000 personnes ont ensuite participé à la manifestation, malgré le froid mordant et la situation sanitaire.

Réuni en assemblée générale sur la promenade Saint-Antoine au terme de la manifestation, le personnel a voté à la quasi-unanimité le préavis de grève pour le 29 octobre prochain.

Les secteurs du social, de la santé, du parascolaire étaient particulièrement représentées. Il n’y a pas de hasard : ce sont ces professions qui ont maintenu les prestations essentielles à la population et qui sont restés exposées durant la crise sanitaire. « On ne peut pas applaudir les héros d’hier, puis réduire leur salaire de 9% le lendemain » explique Vincent Bircher, travailleur social et militant du Syndicat. « Ces coupes sont particulièrement iniques alors que les 37 milliardaires suisses ont augmenté leur fortune de 30 % entre mai et juillet 2020 », précise-t-il.

Le Syndicat a été particulièrement impressionné par le nombre conséquent de femmes et de jeunes qui étaient présent-es durant la mobilisation.

Le SSP, fort de cette énorme mobilisation, exige sans attendre du Conseil d’Etat qu’il retire l’ensemble des mesures envisagées. Le Conseil d’état se doit de déposer des projets de loi afin de reporter l’application de la RFFA, de suspendre de manière provisoire une large série d’exonérations et, en premier lieu, le bouclier fiscal. Une sortie de crise par le haut et solidaire est un impérative !

Au moment où une nouvelle vague du virus se précise, l’engagement de personnel dans le social et la santé constitue une absolue nécessité. La revalorisation des salaires de ces secteurs, revendiquée depuis des années, s’impose également.

Le SSP appelle l’ensemble des salarié-es de la fonction publique et du secteur subventionné à préparer immédiatement la journée de grève du 29 octobre prochain.

Par ailleurs, le SSP condamne le fait que le service minimum, exigé dans certains services de l’Etat et des institutions, ait empêché l’exercice légitime du droit de grève du personnel.

Cette News au format PDF