SCORE – Passage en force programmé ?

Photo Eric Roset

de: Communiqué SSP - Genève

Le Conseil d’Etat vient de diffuser un message à l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs de l’Etat de Genève, qui résonne comme un «les jeux sont faits», «circulez il n’y a plus rien à voir», selon le Syndicat des services publics. Une assemblée générale de toute la fonction publique se tiendra le 5 novembre à 20h à la salle du Faubourg pour prendre connaissance du projet SCORE en l’état, projet qui reste contestable.

Un projet «SCORE» en discussion au pas de charge avec les organisations représentatives du personnel, depuis la mise sur pied du groupe de travail en août 2018. Ce groupe de travail, ayant une vocation technique, est toujours en fonction et se bat sans cesse pour plus de transparence. Ce groupe de travail s’est penché sur tous les aspects du projet SCORE, toujours dans un cadre de discussions, de besoin de mieux comprendre le système SCORE, d’avoir plus d’éléments, de chiffres.

Malgré les demandes des organisations représentatives du personnel de reporter la date du délai d’un nouveau protocole d’accord fixé au 13 novembre 2019 et de pouvoir correctement consulter sa base, le Cartel essuie une fin de non-recevoir. Pire, le Conseil d’Etat enclenche la vitesse supérieure, en agendant au 13 novembre la remise du nouveau protocole d’accord, des séances d’information dans tout le petit Etat le 19 et 22 novembre et dans le secteur subventionné juste après, alors que SCORE est toujours au stade de projet. A cela s’ajoute la mise en place d’une calculette SCORE dès le 18 novembre pour simuler le traitement que chaque travailleur-euse de l’Etat aura.

Cette calculette inconnue jusqu’à ce jour des délégués du Cartel, est totalement prématurée aux yeux du Syndicat des services publics. Mettre en ligne cette calculette ne fera qu’accroitre la confusion de tout le personnel, pensant que les «jeux sont faits», alors que les négociations n’ont même pas encore commencé, ces dernières devant se tenir, conformément au protocole d’accord signé le 22 juillet 2015, dans le cadre des rencontres entre la délégation du Conseil d’Etat aux ressources humaines (DELRH) et non pas dans ce groupe de travail.

Le message du Conseil d’Etat transmis au personnel montre un certain mépris des organisations du personnel, laissant un délai de 2,5 mois en pleine période des fêtes de fin d’année, évoquant en plus «une éventuelle prise en compte de l’avis des organisations représentatives du personnel». Phrase pour le moins sans équivoque sur la conception d’un partenariat social sans véritables négociations!

Le Syndicat des services publics dénonce une volonté du Conseil d’Etat de vouloir passer en force ce projet très controversé, alors que la confidentialité exigée dans ce GT SCORE n’a pas encore permis d’informer, de consulter, l’ensemble du personnel concerné de la fonction publique.

Cette News au format PDF