HUG - Le SSP s'oppose à la privatisation des blocs opératoires ambulatoires

de: Communiqué SSP

Les HUG et le groupe de cliniques privées Hirslanden ont annoncé le 9 octobre leur partenariat en vue de la création en 2024 d’un centre de chirurgie ambulatoire privé. Le Syndicat des services publics (SSP) s’oppose à toute privatisation de blocs opératoires et à toute dégradation des conditions de travail du personnel. Il demande le maintien des blocs opératoires ambulatoires dans le service public.

L’annonce faite par les HUG et le groupe de cliniques privées Hirslanden – avec la bénédiction du Conseiller d’Etat Mauro Poggia - d’un partenariat public-privé (PPP) pour la création d’un centre de chirurgie ambulatoire privé inquiète le SSP.

En février 2018 déjà, le SSP dénonçait ce projet dans un tract distribué au personnel, argumentant que derrière l’intitulé PPP ne se cachait rien de moins qu’une privatisation d’une partie des blocs opératoires des HUG. Pour rappel, le SSP se bat depuis des années contre la privatisation de services des HUG tels que pharmacie, nettoyage, laboratoire, sécurité, transport des patients, etc.

Le personnel de terrain de ce centre privé sera employé par une société anonyme avec un contrat de travail de droit privé, contrairement au personnel des HUG qui bénéficie des mêmes conditions de travail que le personnel de la fonction publique.

Le SSP rappelle que les HUG sont un établissement public et subventionné qui doit appliquer les mêmes règles à tout son personnel. Créer une société anonyme pour gérer ce centre est le moyen que les HUG ont trouvé pour dégrader les conditions de travail et faire des économies sur le dos du personnel de terrain.

Le SSP s’oppose à toute privatisation de blocs opératoires et à toute dégradation des conditions de travail du personnel hospitalier.

Cette News au format PDF