HUG - Le personnel soignant de psychiatrie demande des mesures contre les violences à son encontre

Photo livcorse / flickr

de: Communiqué SSP - Secteur Santé

Coup de poing, claque, morsure, coup de couteau ou encore strangulation : certains patients hospitalisés en psychiatrie peuvent faire preuve d’un comportement violent. Le personnel soignant de l’Hôpital de Psychiatrie de Belle Idée a déposé auprès de sa direction une pétition demandant une meilleure prévention de la violence.

Les actes de violence à l’encontre du personnel de l’Hôpital de Psychiatrie de Belle Idée se sont multipliés ces dernières années. Face à ce constat, le personnel, ne se sentant pas entendu par sa hiérarchie, a décidé de dénoncer la situation en lançant une pétition. Cette dernière a été remise aujourd’hui à la direction de l’établissement par une délégation de soignant.e.s soutenue par le Syndicat des services publics (SSP).

Les 277 signatures dont est munie la pétition ont été récoltées très rapidement, preuve s’il en faut que la sécurité sur son lieu de travail préoccupe le personnel qui ne se sent pas suffisamment protégé par son employeur.

La pétition demande à la direction de prendre des mesures concrètes et efficaces pour protéger le personnel et propose plusieurs pistes qui vont de l’aménagement architectural à l’augmentation des effectifs en passant par une meilleure évaluation du potentiel de violence des patients.

Le personnel soignant réclame également une nouvelle formation sur la prévention et la gestion de la violence avec l’implication des médecins, du service de sécurité et de tout le personnel en contact avec les patients. Il demande également une prise en charge complète et un suivi par les HUG du personnel ayant subi des agressions.

Enfin, le personnel demande la remise aux services compétents (police, justice, Curabilis) des patients ne présentant pas de troubles psychiques mais qui sont tout de même hospitalisés à Belle Idée, cette incohérence devant cesser.

Le SSP attend de la Direction des HUG des mesures rapides.