Non au durcissement de l'aide d'urgence à Genève

de: Commission fédérative Migration du SSP

L’Office cantonal de la population a changé sa pratique à l’égard des personnes déboutées de l'asile. La nouvelle procédure est insensée, inhumaine et contreproductive.

En quelques jours, 47 organisations ont répondu à l'appel de la Coordination Asile de Genève et ont signé une lettre collective qui demande aux Conseil d’Etat genevois de retirer la nouvelle procédure d’octroi de l’aide d’urgence aux requérant-e-s d’asile débouté-e-s à Genève. La Commission fédérative de la migration de notre syndicat et le SSP Région Genève font partie des signataires, qui dénoncent l'attitude inhumaine des autorités à l'égard des requérant-e-s d'asile débouté-e-s. La nouvelle procédure les obligerait à se rendre au Service asile et rapatriement de la police internationale à l’aéroport de Cointrin pour obtenir l’attestation leur donnant droit à l’aide d’urgence. Cette décision est insensée, inhumaine et contreproductive.

Pour une personne déboutée se rendre auprès de la police de l’aéroport rime avec arrestation et renvoi. Il est donc évident que beaucoup de personnes concernées n’iront pas retirer ladite attestation et ne toucheront dès lors plus aucune aide ! La conséquence sera inévitablement un accroissement de la clandestinité et de la précarité, déjà extrême que vivent des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants.

Rappelons que les personnes qui sont frappées d’une décision de renvoi exécutoire et auxquelles un délai de départ a été imparti ont droit aux prestations d’aide d’urgence, conformément à l’article 12 de la Constitution fédérale. Cet article vise à garantir à « quiconque », selon le terme utilisé dans la Constitution, le minimum nécessaire à mener « une existence conforme à la dignité humaine ». A Genève, l’octroi de cette aide est, aujourd’hui déjà, subordonné à l’octroi d’une attestation de délai de départ de l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM). Il n'y a aucune raison de restreindre utlérieurement ce qui est une prestation de dernier recours.

Cette News au format PDF