Genève - STOP à la refonte des fonctions à la Ville

Photo: Valdemar Verissimo

de: SSP et CP Ville de Genève

le 1er mai 2018 un nouveau catalogue des fonctions types devraient voir le jour, alors que les 4000 employé-es de la Ville de Genève n’ont toujours pas d’information sur les conséquences de cette refonte. Malgré les demandes d’en savoir plus de la part des syndicats et de la commission du personnel datant du 25 septembre 2017 et le courrier envoyé au Maire et au Conseil administratif en date du 27 mars 2018, la mise en vigueur de ce catalogue devrait entrer en force demain.

Une refonte menée dans le secret des commissions

Depuis plusieurs années un processus de refonte de toutes les fonctions types de l’administration municipale et en cours. La méthode d’analyse des fonctions s’appuie sur des fonctions types, tout en prenant compte de la spécificité de chaque fonction. Chaque fonction analysée est transformée en points et ensuite en classe. Le résultat est répertorié dans la fiche caractéristique. Ce document auquel nous n’avons jamais eu accès, fait partie de chaque dossier d’analyse présenté à la commission primaire puis à la commission d’évaluation.

C’est dans cette commission d’évaluation, composée de 14 membres,, 7 représentants du personnel, dont 2 cadres, que l’élaboration des fonctions-types s’est faite. Les 5 membres du personnel de cette commission sont sous la pression du secret, et ne peuvent par conséquent pas faire leur travail d’information auprès des collègues.

Combien de fonctions dévaluées et quels moyens pour faire recours

Le personnel est dans l’expectative la plus totale. Personne ne sait, le jour avant l’entrée en vigueur des nouvelles fonctions-types, quelles sont les conséquences de cette refonte, et craint le pire. L’ensemble des descriptions des fonctions types a été faite avant la fin 2017. Les organisations représentatives du personnel n’ont toujours pas accès aux nouvelles fonctions-types, ni aux fiches caractéristiques des fonctions. Combien de fonctions vont-être dévaluées, et combien réévaluées ? Quel est le processus d’information, et surtout quelles sont les délais et moyens mis en place pour 4000 employé-es potentiellement touché-es ?

La Ville va-t-elle faire un nouveau passage en force ?

A ce jour aucune réponse n’a été donnée aux organisations représentatives du personnel et le personnel est dans l’incertitude la plus complète, alors même qu’il avait été prévu qu’une réunion aurait lieu afin de recevoir une information détaillée sur le processus de réévaluation, du résultat et des voies de recours.

Cette News au format PDF