A l'aéroport de Genève, on continue la mise en concurrence !

de: SSP et Unia

La direction de l’aéroport de Genève a préféré Securitas à ISS pour le service d’accueil des passagers.

Le service d’accueil des passagers est assuré par ISS depuis de nombreuses années. Les agents d’accueil orientent les passagers et font un premier contrôle des documents de voyage avant de passer le portique de sécurité. Avec la surcharge des locaux et le nombre exponentiel des passagers, le travail des agents d’accueil est de plus en plus éprouvant.

Régulièrement, le mandat des entreprises est soumis à un appel d’offre. ISS vient de perdre son mandat au profit de Securitas. Plus de 150 emplois sont en jeu. Les conditions salariales et sociales diffèrent au détriment du personnel de Securitas.

Selon nos informations, les deux concurrents ont obtenu une évaluation similaire pour des coûts équivalents. Le mystère demeure sur les véritables enjeux de cette adjudication d’un marché public.

Le SSP et Unia s’opposent fermement à la perte des emplois, à la diminution des salaires et à la péjoration des conditions de travail. Nous demandons de la transparence dans les décisions de l’aéroport afin de soumettre cette entité publique au contrôle démocratique.

Le syndicat des services publics, groupe du trafic aérien, est la principale organisation de défense des travailleurs et travailleuses dans les aéroports suisses. Unia est la plus grande organisation syndicale de suisse. Nous sommes signataires de nombreuses conventions collectives de travail. Nous agissons suivant le mandat reçu des travailleurs et travailleuses. Nous sommes indépendants de l’Etat et des employeurs.

Jamshid POURANPIR, Secrétaire syndical SSP Trafic aérien

Audrey SCHMID, secrétaire syndicale Unia

Cette News au format PDF